search

Accueil > Partager des ressources pour mettre en oeuvre la continuité pédagogique > Maintenir un lien avec les classes

Maintenir un lien avec les classes

vendredi 20 mars 2020, par Marc Plateau

En ce début de période de confinement, un premier objectif des professeurs doit être de maintenir le lien avec les classes. Sans précipitation mais sans laisser passer trop de temps.

On peut donc, dans un premier temps, envoyer un message aux élèves – adressé si possible en copie à leurs parents - en utilisant les moyens dont on dispose :

• Messagerie dans la plateforme pédagogique utilisée dans l’établissement (Liberscol, Eclat-BFC, Pronote…) si l’établissement en possède et qu’il fonctionne (le nombre de connexions important a parfois causé des perturbations ces derniers jours). Cette fonctionnalité doit parfois être activée par le superviseur et/ou paramétrée par le professeur utilisateur.

• Courriel : pour maintenir un lien avec les élèves, on peut dans un premier temps, en l’absence d’autre solution, utiliser les adresses électroniques de leurs parents ; dans chaque établissement, l’administration dispose généralement de ces adresses, qu’elle peut communiquer aux professeurs dans le contexte exceptionnel auquel nous sommes confrontés.

Dans ce premier message adressé aux élèves et à leurs familles, on pourra expliciter les modalités du travail à distance qui va se mettre en place progressivement :
-  en rappelant la nécessité de maintenir la continuité des apprentissages et en définissant le rôle de chacun : celui de l’enseignant bien sûr ; celui des élèves pour lesquels le travail scolaire reste obligatoire et donnera lieu si possible à évaluation ; et celui des parents qui peuvent accompagner leurs enfants dans ce travail, sans jamais faire à leur place, mais en leur apportant un soutien technique dans l’usage des outils informatiques dont dispose la famille ;

-  en précisant l’outil principal de communication qui sera utilisé : ENT, cahier de textes électronique, courriel…

Si le courriel est le mode de communication choisi :

  • On encouragera les élèves (avec leurs parents) à se créer une adresse électronique sans alias (prénom.nom par exemple) qui permette de les identifier rapidement.
  • De son côté, l’enseignant pourra faire le choix d’utiliser (et parfois de créer) une adresse électronique spécifique pour communiquer avec ses classes. Il transmettra celle-ci à ses élèves, aux parents, à l’établissement pour assurer la continuité pédagogique.

Un point de vigilance important  : les élèves utilisent des outils de communication variés qui relèvent souvent des réseaux sociaux (Instagram, Snapchat, Discord, Whatsapp…). Au vu des circonstances actuelles, ceux-ci peuvent sans doute pallier dans un premier temps le manque d’outils de communication. Mais ils ne respectent souvent pas le règlement général sur la protection des données (RGPD). Ils n’apportent pas toujours suffisamment de garanties sur la confidentialité des échanges. Ils n’offrent pas non plus la possibilité pour le professeur d’en modérer les contenus contrairement à des solutions éducatives. C’est pourquoi ces outils ne sauraient être privilégiés par les enseignants.

Quel que soit l’outil de communication choisi, la correspondance à distance sera l’occasion de travailler les compétences rédactionnelles nécessaires dans les échanges électroniques.

Envoyer un message/répondre à un message

On insiste notamment sur l’utilisation de la case « objet » à compléter obligatoirement
On attend de l’élève qu’il utilise une présentation et des formules de politesse adaptées :
 Formule de politesse en introduction : Monsieur/Madame, Bonjour…
 Retour à la ligne avant le corps de texte
 Formule de politesse en conclusion
 Éventuelle signature (indispensable dans un courriel)

On rappelle aux élèves les exigences de la correction de la langue, syntaxe et orthographe, l’écriture électronique donnant lieu souvent à plus d’erreurs d’expression que l’écriture manuscrite. On leur indique qu’ils ne doivent pas s’en remettre à l’éventuel correcteur orthographique, qu’il ne s’agit que d’un outil.
Comme une lettre, le courriel ou le message électronique relèvent de la communication différée : on ne peut revenir dessus, corriger après coup. Il est important de le savoir !

Le lien scolaire étant ainsi maintenu, le professeur aura ensuite à mettre en place les outils permettant de vérifier le travail des élèves et de le collecter. Cette deuxième étape fera l’objet d’une prochaine publication sur le site.


P.-S.
Si vous le souhaitez, vous pouvez poser une question relative à cet article en utilisant la fonction commentaire ci-dessous, à condition de vous identifier à l’aide de votre adresse de courriel professionnel. Retour ligne automatique
Les commentaires sont modérés avant publication.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.